C'est de saison : le coing

Les articles

Le coing est un fruit qui provient du cognassier. C’est un fruit jaune au parfum agréablement acidulé et recouvert d’un léger duvet. Il est disponible d’octobre à novembre.

Mode de consommation

Le coing se consomme principalement cuit, cru sa chair est dure, acide et donc non-consommable.

En Europe de l’ouest, on l’utilise surtout pour concocter des mets sucrés. En effet, le coing est naturellement riche en pectines, généralement utilisées dans l’industrie pour épaissir et gélifier les confitures et gelées. Ce fruit est donc parfait pour parfumer vos flans, gâteaux, pâte de fruits et confitures.

En Europe de l’est et au Moyen-Orient, le coing est au contraire plutôt utilisé pour agrémenter les plats salés : soupes, ragoûts, tajines… N’hésitez donc pas à tester de nouvelles saveurs et servez-le en accompagnement d’une viande de gibier ou d’un rôti !

Il est aussi possible de le distiller en liqueur ou eau de vie.

Valeurs nutritionnelles et vertus médicinales

Le coing est riche en oligo-éléments et en minéraux, notamment en potassium (197mg pour 100g). Le potassium permet de réguler les contractions musculaires et réduire contre les crampes Le coing est également riche en vitamine C, ce qui est excellent pour lutter contre la fatigue. Sa teneur élevée en fibres aide l’organisme à réguler le transit ; sa richesse en tanins (substances organiques aux propriétés anti-oxydantes) et en pectines lui confère un pouvoir anti-diarrhéique.

On lui prête de nombreuses vertus médicinales. Ces graines sont utilisées dans certains pays pour fluidifier les voies respiratoires et lutter contre les maladies type bronchite, pneumonie etc.Le coing permettrait également d’atténuer les maux de gorge et les brûlures d’estomac et serait efficace contre les gerçures et cicatrices (en pommade ou gelée).

Des idées à cuisiner : Chutney de coings

Préparation : 30min
Cuisson : 1h