Les os : effets du vieillissement et solutions nutrition

Personnes âgées

Le rôle des os dans l’organisme

Le squelette est la charpente de l’anatomie humaine qui soutient le corps et protège les organes internes. A l’âge adulte, le squelette est composé de 206 os dont la moitié environ se trouve dans les pieds et les mains. Le crâne est formé de 26 os.

La plupart des os sont liés à des articulations flexibles qui donnent à cette charpente un degré de flexibilité. Chaque os a une forme et une taille particulière, selon le travail qu’il fournit et son emplacement dans le corps. Les os ont besoin de calcium pour grandir et se fortifier. Ils se détruisent et se reconstruisent en permanence.

Les effets du vieillissement

Avec l’âge, la masse osseuse diminue  et  les os deviennent plus fragiles. En effet, après 70 ans, le renouvellement cellulaire diminue et, dans des tissus comme les os en constante régénération, les conséquences peuvent devenir ennuyeuses. A cela, s’ajoute une diminution de l’activité physique, une baisse de la production de la vitamine D, et quelques fois un dégoût envers les produits laitiers.

 

Le saviez vous?

L'ostéoporose chez les femmes

A la ménopause, les modifications hormonales chez la femme induisent une diminution de la synthèse de certaines hormones notamment, les œstrogènes. Or, ces derniers, en favorisant l’absorption du calcium par les protéines des os, jouent un  rôle essentiel dans le renouvellement des tissus osseux. Les os étant rendus ainsi plus fragiles sont plus sujets à des fractures (fracture du col du fémur) ou à des tassements (tassement des vertèbres).

 

Les solutions « Nutrition »

Fournir des éléments constitutifs en quantité adaptée

Les protéines

Sont indispensables au tissu osseux. Elles assurent le rôle structural. Il faut donc consommer midi et soir de la viande, du poisson ou des œufs à raison de 100 à 150 g par repas.

 

Le calcium

Associé à la vitamine D, va consolider le masse osseuse.
Il faut donc couvrir les besoins quotidiens qui varient de 900 à 1200 mg par jour. En pratique, cela correspond à un produit laitier minimum à chaque repas.

 

Fournir  des nutriments protecteurs

Les antioxydants

La vitamine C, présente dans les fruits et légumes crus, stimule la formation osseuse. La vitamine E, présente dans les huiles végétales, ralentit les processus inflammatoires.

 

Les vitamines du groupe B

Présentes dans les produits à base de céréales complètes, possèdent elles aussi un potentiel ostéoprotecteur.

 

Les omégas 3 et 6

Présents dans les poissons gras et les huiles végétales

 

La vitamine K

Présente dans les légumes « feuilles » et la tomate, permet d’activer une protéine indispensable (ostéocalocine) au processus de minéralisation de l’os.

 

On trouve 300 mg de calcium dans :

  • 1 kg d’orange
  • 2 yaourts
  • ¼ de litre de lait
  • 1 chou vert
  • 30 g d’emmental
  • 40 g de bleu